Sur le concept de stahlhartes Gehäuse

Dans cet article nous allons aborder un notion clef de la philosophie contemporaine.

stahlhartes Gehäuse” est un concept sociologique introduit pour la première fois par Max Weber dans L’Ethique Protestante et l’Esprit du Capitalisme.

Il y a plusieurs traductions possibles de ce concept : chape d’acier, cage d’acier, boite d’acier, carapace d’acier – toutes référent au même stahlhartes Gehäuse. De toute façon il faut noter qu’il y a plusieurs commentateurs de Weber qui ne sont pas d’accord avec certaines traductions de ce concept. Par exemple la traduction française utilise le mot acier, quand même, dans la langue anglaise, on a le concept traduit comme iron cage qui signifie la cage de fer ; il semble que, c’est à l’un des traducteurs de Weber, Talcott Parsons,  qu’on doit accepter la paternité de ce concept. Concept anglais qui est tout a fait différent et doue d’un sens distinct à celui voulu par Weber.

L’acier, contrairement au fer, est un alliage, il n’apparaît pas dans la nature et c’est un produit de la connaissance scientifique humaine, en outre il est aussi le symbole d’une certaine époque. Avec l’acier on est à la pointe de la flèche de l’évolution de la société humaine, on est dans une pleine industrialisation, ainsi que dans le premier moment « d’arrachement » de l’individu de tout autre « monde extérieur » distincte à celui crée par lui-même, par sa technique et par ses machines. Concernant le mot Gehäuse, sa traduction peut aussi générer des ambiguités, il peut très bien signifier carapace, que coquille ou carcasse, l’édition de Flammarion –  qu’on vient de citer – utilise comme équivalant le mot chape, en temps que la deuxième édition roumaine de Humanitas parue en 2007 fait appel au mot mantã qui peut être traduit par le français mante.

On est plus convaincus que le mot carcasse [extérieure] se plie aux intentions de Weber, car on entrevoit dans L’Ethique Protestante sa volonté de crayonner un système humain capable à protéger l’individu mais en même temps suffisamment puissant à l’éloigner de tout „monde” extérieur en le forçant d’accepter cette prédestination inhérente au système même. Une carcasse qui se prouve capable à l’enfermer définitivement dans un processus perpetuel dont est le genie createur mais dans lequel lui ne  devient qu’une simple roue.

Anunțuri

6 gânduri despre „Sur le concept de stahlhartes Gehäuse

  1. (Nu-mi ajunge franceza cat sa compun un raspuns 🙂 )

    Interesante nuantele, in facultate intotdeauna notiunea a fost „colivia de fier”, insa nu stiam cate subtilitati sunt acolo de fapt – in special cea referitoare la tipul de metal (ciudat)… In felul in care ai pus tu problema, e un plus de coerenta acolo, se reduce din agresivitate si ajunge mai bine la intelesul conceptului.

    Multumesc de articol 🙂 La mai multe pe subiectul asta.

  2. Pingback: Sur le concept de darwinisme social « Franta ori piramidonul rosu?!?

  3. Pingback: Sur le concept de “stakeholder” (I) | Zizzou ori piramidonul rosu?!?

Lasă un răspuns

Completează mai jos detaliile tale sau dă clic pe un icon pentru a te autentifica:

Logo WordPress.com

Comentezi folosind contul tău WordPress.com. Dezautentificare / Schimbă )

Poză Twitter

Comentezi folosind contul tău Twitter. Dezautentificare / Schimbă )

Fotografie Facebook

Comentezi folosind contul tău Facebook. Dezautentificare / Schimbă )

Fotografie Google+

Comentezi folosind contul tău Google+. Dezautentificare / Schimbă )

Conectare la %s